Réalisations de Photos, d'Audiovisuels, de Dessins et de Textes...Espace détente...
 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

  LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:33

Fichemoilapaix

Il était une fois un fantôme : Fichemoilapaix !
Il règne en maître sur une aire d'autoroute,
cette autoroute qui mène vers la méditerranée,
lieu de villégiature bien connu
dans la sphère ectoplasmique parisienne.
Les habitudes intrépides de Fichemoilapaix
entrainaient des situations loufoques !
Quand l'envie de prendre un bain le titillait,
il sautait dans la première voiture à sa portée.
Il aimait particulièrement les voitures néerlandaises,
spacieuses, il trouvait toujours une place confortable
pour faire les nombreux kilomètres jusqu'à la grande bleue !
Le temps semblait long, les conversations, même enjouées,
ne le déridaient pas : le néerlandais, il ne le comprenait pas !
En début de vacances estivales,
le choix vaste des véhicules le désorientait !
Il fermait les yeux et laissait le hasard choisir pour lui !
Que de fois il fit le trajet entre une grand mère à l'haleine de chacal,
à croire que le plat du soir regorgeait d'ail et d'oignon, et un gamin braillard !
Coincé entre une planche de surf et une valise promeneuse
il se sentait devenir plat comme une crêpe !
Les hivers, Fichemoilapaix rôdait sur son aire d'autoroute
comme une âme en peine !
Partir vers les stations de ski ?
Pas pour lui !
Sa robe sur la neige, trop grise sur ce blanc immaculé, le froissait !
Il frissonnait à longueur de séjour,
et un ectoplasme slalomant sur des pistes noires, quel ridicule !

En automne, Il jouait à pile ou face
Chance ou pas chance ?
Ce véhicule s'arrêtera t il à la forêt de Tronçais ?
Pourra t il écouter le brame du cerf ?
Très vite Fichemoilapaix comprit :
il fallait fouiller d'un regard rapide le coffre de la voiture.
S'il renfermait un impressionnant matériel photographique,
il ne pouvait se tromper sur la destination de ces passagers !
Au fil des trajets, il devint incollable sur les focales et les ISO,
les mœurs des cervidés et la popularité
de cette immense massif boisé au cœur du Bourbonnais !

Au printemps, les champs alentours aux camaïeux de vert,
ne l’incitaient pas  à partir, il se sentait bien
Rien ni personne ne le ferait quitter l'aire de repos de l’Étang du Marais !
Quoique ....
Un jour de grand départ,
la folie routière battait son plein.
A l'heure de potron-minet une voiture s'arrêta
tout près de Fichemoilapaix !
Allez savoir pourquoi,
la frimousse collée contre la vitre
le remplit d'une étrange émotion !
Fichemoilapaix observa les occupants du véhicule.
Avec l'enfant aux longs cheveux roux et aux yeux vert d'eau,
deux fripons en culottes courtes se disputaient
une bouteille de soda.
A l'avant le père et la mère échangèrent leur place
tout en se fâchant après les garçons !
Ni une ni deux il décida sur le champ de partir avec eux.
Où poseraient ils leurs bagages ?
Dans le coffre, soigneusement inspecté par le fantôme,
aucune trace de seaux, pelles et ou ballon.
Trois valises identiques et un sac !
Il se glissa sur le siège arrière
entre le plus jeune des enfants
et la fille aux yeux vert d'eau !
Une espace confortable présageait
un voyage agréable !
La voiture démarra doucement,
dans l'habitacle la paix revenue
le silence s'installa !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:36

Grande fut sa surprise quand une voix douce lui demanda :
- Tu t'appelles comment ?
Le fantôme remit de sa surprise répondit :
- Fichemoilapaix !
- Forme familière limite vulgaire,
Un brin raffiné on dit :
laisse moi tranquille ! riposta l'enfant
- Je m'appelle Fichemoilapaix
f.i.c.h.e.m.o.i.l.a.p.a.i.x
Et toi ?
- Berthe souffla l'enfant aux yeux vert d'eau !
- Pas mieux pouffa le fantôme !
- Je ne permets pas !
- Petite question contre attaqua Fichemoilapaix,
comment peux-tu me voir ?
- Je ne sais pas répondit Berthe,
Resteras tu longtemps avec nous ?
- Où allez-vous ?
- En colonie de vacances en montagne soupira Berthe,
avec mes deux frères !
Ça ne me plait pas du tout,
nos parents veulent passer trois semaines sans nous,
histoire de remettre les pendules à l'heure, disent ils !
Ils n'arrêtent pas de se disputer,
et l'atmosphère à la maison devient de moins en moins respirable !
- Une colonie de vacances ? OK je testerais avec plaisir,
cela me changera de la grande bleue !
- Comme tu veux dit Berthe en haussant les épaules
maintenant laisse moi tranquille ...
- Berthe, grogna sa mère, arrête de marmonner !
Cela gêne dans ma conduite !
Pourrais-tu, comme tes frères, dormir un peu !

Berthe se tourna vers Fichemoilapaix
leva les yeux au ciel avec un haussement d'épaules :

- Elle comprend rien ! soupira t elle

Elle se retourna et posa son front contre la vitre.
Fichemoilapaix commençait à regretter son choix,
quand il aperçut le reflet du visage de Berthe
baignée de larmes silencieuses !
En un rien de temps il s'était attaché
à cette enfant aux yeux verts d'eau !
Il ne l'abandonnerait pas,
il ferait tout pour deviner son grand chagrin.
Arrivés à Lyon à l'heure du repas,
la voiture s'arrêta le temps du déjeuner,
chez l'oncle et la tante de Berthe !
Deux heures de détente au bord de la piscine,
bienvenue par cette chaleur étouffante.
Les enfants se baignèrent
les adultes eux conversaient avec des mines patibulaires
Un concours de saut s'improvisa.
Fichemoilapaix et ses nombreux sauts arrières gagnait à chaque fois !
Berthe, seule témoin de ses clowneries, éclatait de rire
Bien entendu, une fois encore, tout le monde la trouvait un brin givrée !
Après des "au revoir" affectueux toute la famille reprit la route,
accompagnée par Fichemoilapaix tout ravigoté par la baignade.
Après quelques heures de route ils aperçurent les montagnes !
Après un village à la jolie fontaine,
une pancarte de carton fabriquée la veille
en lettres majuscules et rouge feutre
indiquait
"Colonie des edelweiss
deuxième route à droite"
Fichemoilapaix pouffait !
- Pourquoi ris tu interrogea Berthe ?
- Pas très original comme nom !
Ici tout s'appelle "edelweiss",
l'épicerie, l'hôtel, la chambre d'hôtes
tu ne remarques rien ! répondit le fantôme
Au bout de la route en cul de sac
un champ immense s'ouvrait aux regards.
Les tentes bleues parsemées autour d'une grande bâtisse
ressemblaient à des boutons de varicelles
badigeonnés de bleu de méthylène.
Berthe, sur son corps, en gardait encore les traces
de cette maladie infantile qui gratte comme tout !
Quelques voitures sur le parking,
au pied du perron une dame fort élégante
ses cheveux serrés en un maigre chignon
qui ballottait comme une tour de Pise prête à s'effondrer.
Entourée de jeunes filles et jeunes garçons
aux visages hâlés et au gentil sourire
elle accueillait parents et enfants d'une voix douce et ferme !
Berthe sa valise à ses pieds les yeux brillants de larme observait Fichemoilapaix murmura à l'oreille de Berthe :

- Quel nom allons nous donner à la directrice ?

Berthe :
- Cela mérite réflexion !

Fichemoilapaix :
- Avec son chignon je l’appellerais bien Pisevacillante

Berthe éclate de rire sous le regard désapprobateur de ses parents.
Ils s'empressent d'expliquer :
- Madame Puissanfin veillez excuser Berthe.
Notre fille nous cause bien des soucis !
Elle parle tout haut, rit sans aucune raison,
très souvent dans ses rêves !
Pas d'amis seuls les livres l’intéressent.
Elle ne sort que rarement de sa chambre, sauf pour aller à l'école !
Voilà la raison de son inscription dans votre colonie !

Fichemoilapaix :
- Madame Puissanfin ! Incroyable ! Presque mieux que nous !

Berthe éclate à nouveau de rire !


_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:37

Les parents :
- Berthe cela frise l'impertinence !

Madame Puissanfin :
- Berthe je vous présente votre monitrice : Sophie !

Une grande jeune fille sort du rang,
tend la main à Berthe !
Cette dernière ravie, elle a une sainte horreur des bisous,
offre à Sophie le plus joli des sourires ! Après avoir dit "Au revoir" à ses parents,
ses frères auprès de leur moniteur,
Berthe suivit Sophie !
Elles arrivèrent dans une grande salle
Sur les murs dix grands panneaux
avec des dessins amusants,
en dessous le nom de ce que représentait le croquis.
Berthe calcula autant de pancartes que de tentes !
Sophie :
- Notre emblème : l’edelweiss vas sous le panneau
en attendant la directrice
fais connaissance avec les filles de ton groupe !

Berthe :
- B'jour je m'appelle Berthe.

Immanquablement il y eut des sourire en coin,
qui exaspérèrent Berthe

Une des filles :
- Je fais les présentations :
Alice, Aline, Agnès, Andrée, Antoinette
Béatrice, Babette, Blanche,
et moi Anne pour te guider !
Tu remarques que nos prénoms commencent soit par "a" soit par "b"
une habitude de notre chère Puissanfin
de nous cloisonner par lettres alphabétiques,
Notre groupe est au complet
Attendons le discours d'entrée de notre très aimée directrice
j'en connais même les virgules ...
Fichemoilapaix, curieux partit visiter la colonie de vacances,
des cuisines aux tentes,
des sanitaires aux salles de douche,
la perfection et la propreté régnaient en maître,
pour la plus grande satisfaction du fantôme.
Le silence soudain l'incita à retourner dans la grande pièce d'accueil,
il se posta derrière Berthe prêt à glisser dans son oreille
les mille et une bêtises qui passeraient dans sa tête .
Berthe murmurant :
- abstiens toi de me faire rire ! Pour un premier jour ....
Fichemoilapaix :
-Je comprends je me tais !
Madame Puissanfin discourait d'une voix ferme et douce !
Après avoir souhaité la bienvenue aux enfants
et énoncé les règles régissant la colonie,
elle proposa aux moniteurs et monitrices à emmener
leur groupe sous chaque tente afin de ranger
dans les règles de l'art, les valises !
Sophie accompagnée des "a" et des "b"
ouvrit les portes de toile de la toute dernière tente ! Anne en pays conquis pris derechef
le lit près de l'entrée.
Berthe, elle, se retrouva tout au fond !
à côté de chaque lit, une armoire de toile.
Chaque enfant vida sa valise
suivant un ordre immuable établi par la directrice ..

Fichemoilapaix- en colère- :
- Anne ne tardera pas à trouver
que le lit près de la sortie
ne fut pas le meilleur des choix !

Berthe chuchotant :
- Quelle idée trotte dans ta tête ?

Fichemoilapaix :
Durant mon inspection j'ai vu prés du lac
des jolis crapauds, des orvets
des orties très attirantes ..

Berthe :
- ne l'effraie pas trop !

Fichemoilapaix :
- je commencerai dés cette nuit !
les draps ne tiendront pas en place,
je lui chatouillerai la plante des pieds,
je l'entends déjà avec sa voix de crécelle,
ameuter toute la tente !

Berthe ne put retenir un éclat de rire
en voyant les mimiques du fantôme imitant Anne !
Tous les visages se tournèrent vers le fond de la tente !
Berthe haussa les épaules et termina le rangement de sa valise ! Valises vidées les conversations allaient bon train,
avec comme dominante la voix d'Anne !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:39

Quant à Berthe
elle plongea sa main dans son sac à livres,
s’allongea sur son lit,
elle partit vers le pays des aventures livresques !
Sophie leur rappela qu'à 19h
il y avait corvée de mise du couvert !
Fichemoilapaix observait !
Une autre fille ne participait pas à la discussion,
elle aussi le nez dans un bouquin paraissait bien loin de ce tohu bohu !
Dix neuf heures, la première cloche sonna l'heure de la mise du couvert.
Fichemoilapaix ne put s'empêcher de souffler dans le cou d'Anne en passant près d'elle. Anne se retourna , agacée prête à faire un scandale !
Bien difficile de trouver l'auteur de ce souffle glacial dans le cou !
Dix neuf heures trente : deuxième appel de la cloche.
Tous les enfants, affaires cessantes se précipitèrent vers la tente réfectoire.
Les bouquets de fleurs sauvages donnaient un air de fête à chaque table.
Dans chaque assiette une serviette pliée d'une façon originale ..

Madame Puissanfin :
- Bravo les edelweiss, du joli travail pour ce premier repas !
Je vous souhaite un excellent appétit ! Asseyez vous !

Dans un grand bruit de bancs poussés, chacun prit sa place.
A chaque groupe, sa table,
la directrice, l'infirmière et l'intendant s'assirent tout au bout
à celle perpendiculaire à toutes les autres.

Sophie comme tous les moniteurs partit vers la cuisine chercher l'entrée.
Un succulent plat de tomates agrémentées d’œufs durs et d'une sauce avec persil
débuta le repas simple et copieux !

Fichemoilapaix curieux, comme à son habitude, fit le tour des tables.
Les deux frères de Berthe avec leurs nouveaux copains s'amusaient comme des fous.
Quant à Berthe elle chipotait les rondelles de tomates en soupirant devant ce légume fruit détesté !
Fichemoilapaix croisa le regard triste de l'enfant.
En se précipitant il renversa la carafe d'eau de la table "présidentielle" ! Madame Puissanfin rebaptisée Pisevacillante regardait
effarée, effrayée, affolée cette carafe d'eau gisant sur le côté
l'eau dégoulinant sur la table et ses genoux !
Elle ne comprenait pas cette carafe renversée.
Pas de courant d'air, pas de main tendue pour se servir !
Une idée traversa son esprit :
- les chenapans n'oseraient pas, dés le premier jour, dés le premier repas,
lui jouer des tours comme à leur habitude, tout au moins les anciens !
Comme si de rien n'était Pisevacillante se leva tout en essuyant sa jupe,
fit le tour de la table : rien, pas une ficelle ni autre objet qui pouvait faire tomber la carafe !

Berthe murmure à Fichemoilapaix :
- Exprès ou pas ?

Fichemoilapaix tout ennuyé :
- Pas exprès ! Donne moi tes tomates !

Berthe étonnée :
- Les fantômes mangent maintenant ?

Fichemoilapaix :
- Pour aider mes amis : oui !

Berthe :
- pas possible : des rondelles de tomates qui se soulèvent toutes seules de l'assiette et disparaissent dans les airs !

Devant le raisonnement implacable de Berthe Fichemoilapaix haussa les épaules et disparu !
Le cuisinier et son commis changèrent la nappe remirent les couverts essuyés, le repas continua sans autre incident !

Cependant dans les cuisines .... Un cri de rage fit trembler les murs :

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:40

Le cuisinier :
- Il manque 4 chaussons aux pommes quatre !!!
En les sortant du fours je les ai comptés deux ...

se retournant vers le commis et le secouant :
- C'est toi, c'est toi qui les as mangés ?

Le commis vert de peur :
- Non, non, pas moi, pas moi !!
Juste une tranche de pain beurrée et une rondelle de saucisson !

Son haleine à l'odeur de charcuterie convint le cuisinier.

Le cuisinier désespéré allant de droite à gauche dans la cuisine :
- Qui a volé, qui a volé mes chaussons !!

il rajoute rageur :
- Les moniteurs ! Les moniteurs !

Il part comme un fou vers le réfectoire et hurle :
- Qui a volé mes quatre chaussons ?
Qui des moniteurs a volé mes quatre chaussons !

Un silence de mort s'installe sous la tente.
M'dame Puissanfin se lève raide comme la justice,
elle observe chaque moniteur. Devant l'innocence de leur visage
elle comprend qu'aucun ne soit voleur de chaussons aux pommes !

Fichemoilapaix arrive se tenant à deux mains l'estomac :
- Peuf !! Manger des chaussons aux pommes trop chauds
me donne des coliques !
Peuf !!! Peuf !!! Pourquoi faire un nombre exact de chaussons ?
On prévoit toujours un sur plus !!

Berthe à voix basse :
- Pas malin Fichemoilapaix, un fantôme ne mange pas ! Et pourquoi plus ?

Fichemoilapaix :
- Dans le monde des vivants je demandais à mon cuisinier de faire toujours plus pour accueillir les mendiants qui erraient sur mes terres.
Délicieux ses chaussons aux pommes !!

La directrice et le cuisinier palabraient dans un brouhaha d'interrogation.
Berthe regardait le visage de Fichemoilapaix qui de gris passai au vert de gris. Le repas terminé,
Berthe inquiète partit à la recherche de Fichemoilapaix !
A l'heure du feu de camp : toujours pas de fantôme.

Berthe en haussant les épaules :
- Encore un qui me fait faux bond !
Dommage, trop drôle !

Chaque groupe autour de leur moniteur prit place
Une jeune fille se leva avec un diapason,
elle chantait divinement bien et se mit à l’œuvre.
Avec enthousiasme les enfants apprirent le chant du soir.
Berthe, elle, ne chantait pas !
Avec son oreille musicale elle n'alignait pas deux notes juste !
Elle préférait regarder le ciel étoilé !
Soudain, derrière elle une voix enrouée ânonnait les paroles. Berthe se retourne.
Elle découvre un autre fantôme !
Elle fronce les sourcils et demande :
- Comment t'appelles-tu ?
Et Fichemoilapaix ?

Le fantôme !
- Meinon Meinon !
Quant à Fichemoilapaix il cherche comment se soulager !
La gourmandise payée au prix fort,
ma non ma non !

Derrière Meinon Meinon Anne qui ne le voit pas se fâche :
- Arrête Berthe de me regarder avec ces yeux de merlan frit.
Je chante juste moi !!!

Berthe murmure :
- Installe toi à côté de moi Meinon Meinon !

Le fantôme
- Ma non, ma non, elle agace celle là,
pour qui se prend t'elle !
Je comprends les recommandations de Fichemoilapaix !
Quelle bonne idée de se goinfrer de chaussons aux pommes !
Je puis ainsi faire ta connaissance !
Ma non ma non !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:42

Berthe pouffant de rire :
- Pas la peine de répéter ton nom !

Meinon Meinon :
- Ma non ma non ! je ne réitère pas mon nom !
Ma non ma non : un tic qui me poursuit depuis l'enfance !
Il débute et termine toutes mes phrases !
Ma non ma non !

Berthe :
- Un tic comme un point final !

Anne furieuse :
- Arrête de marmonner entre tes dents !
Quoique !! Quand on chante comme une casserole
cela repose les oreilles de tes voisins !
Ah! Ah! Ah!

Meinon Meinon :
- Ma non, ma non
Jamais vu une telle couche de méchanceté !
J'm'demande si je ne vais pas rester ici
pour donner un coup de main à mon copain !
Ma non ma non

Berthe levant les yeux au ciel :
- Me voilà dans de beaux draps !
Deux fantômes avec moi !
Dernière répétition du chant,
chacun se lève pour rejoindre la tente.
Anne semble clouée au sol.
Après un effort surhumain
elle tombe le nez devant.
Toutes les "edelweiss" se précipite pour l'aider.
Toutes sauf une : Berthe !
La cause de ce grand déséquilibre :
les lacets noués entre eux !

Anne furieuse désignant d'un doigt rageur Berthe :
- C'est toi !

Berthe :
- Comment le pourrais-je ? Assise devant toi !!!

Anne :
- Si si c'est toi ! Tu ne m'as même pas aidée à me relever ou à défaire les nœuds

Sophie coupe court à la discussion et envoie son groupe se laver les dents !

Berthe cherche Meinon Meinon, le coupable de cette vilénie !
Personne, pas de Fichemoilapaix, pas de Meinon Meinon !
Triste elle s'allonge et s'endort dès la tête sur l'oreiller.
Au milieu de la nuit, un bruit étrange comme un souffle, un sifflement
la sort des bras de Morphée ! Inutile de se creuser la tête
Berthe connaissait ce sifflement !
Meinon Meinon rapide comme l'éclair
gifla le rampant d'un revers de main !

Meinon Meinon :
- Une couleuvre ! Comment pouvait elle venir sous la tente ?
Et plus fort encore sur ton duvet ?

Berthe murmure :
- A la campagne rien d'étonnant !
Chez ma grand maman quand elle refroidit le lait sur le rebord de la fenêtre
elles y viennent boire !

Une voix des cavernes :
- Que nenni : une légende !

Berthe :
- Heureuse de te voir Fichemoilapaix. Vas tu mieux ?

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:43

Fichemoilapaix :
- L'estomac : oui ! La tête non : une migraine s'installe !
Ridicule un fantôme avec une migraine !

Tout en passant sa main sur son front il continue :
- Tu es sûre qu' Anne n'est pas l'auteur de cette farce immonde ?

Berthe :
_ Je ne le crois pas ! Allez dodo !
Il ne faudrait pas réveiller quiconque !

Berthe glisse dans son duvet.
Fichemoilapaix et Meinon Meinon reprennent leur garde
tout en surveillant le lit d'Anne !
Malgré l'assurance de Berthe leur soupçon ne s'efface pas ! Après une nuit sans autre incident,
un solide petit déjeuner
qui ne laissa pas Fichemoilapaix indifférent,
pour cause de viennoiseries croustillantes
aux odeurs alléchantes !
La tentation de dévorer croissants et pains au chocolat,
calmée par le souvenir cuisant de la veille,
lui tenaillait l'estomac !
Chaque groupe rejoignit sa tente.
Sur chaque lit un sac de pique nique
annonçait une balade en montagne !
Après le lavage des dents,
des plus jeune aux plus âgés
chaque groupe partait à dix minutes d'intervalle
et empruntait le seul et unique chemin
qui grimpait au sommet !
Comme à son habitude Berthe marchait la dernière,
les pieds bien sur terre,
la tête dans les nuages !
Les deux fantômes papotaient à côté d'elle.
Aucun des trois ne s'aperçurent
que le reste du groupe les devançait.
La distance se creusant de plus en plus
le dernier rang disparu au tournant ! Cinq minutes de marche et Berthe se trouve devant un dilemme !
Le sentier de montagne se divise en deux !
Quel chemin choisir à droite ou à gauche !

Fichemoilapaix :
- Flûte la cata !

Meinon Meinon hausse les épaules
la mine attentive il s'allonge sur le côté
tend le cou en direction de la droite,
recommence son manège en direction de la gauche !

Fichemoilapaix fâché et agacé :
- Tu fais quoi ? Pas le moment de dormir !

Meinon Meinon :
- J'écoute la terre pour savoir où elle vibre des pas des enfants !
Comme font les indiens !

Fichemoilapaix moqueur :
- Ridicule et aléatoire ! Tu regardais trop de films d'aventure spaghetti de ton vivant !
Où cela vibre t il ?

Meinon Meinon sûr de lui et un tantinet supérieur :
- A gauche !

Fichemoilapaix convaincu imite Meinon Meinon se relève et dit :
- A droite !

Pendant ce temps Berthe dépose son sac à dos et s'assoit sur le bord du chemin !
Elle réfléchit et propose :
- Et si chacun prenait une direction vous trouverez le groupe à coup sûr !
Je vous attends ici !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:44

Fichemoilapaix et Meinon Meinon approuvent.
L'un prend la droite l'autre la gauche. Quelques secondes plus tard :

- Ma non ma non il faut prendre cette direction !

Berthe exaspérée :
- Meinon Meinon avec ta manie de dire mais non mais non
je ne m'y retrouve jamais !
Nous ne pouvons partir sans Fichemoilapaix !

Meinon Meinon :
- Ma non ma non dépêche toi le groupe va faire une halte pour une collation !
Fichemoilapaix nous rattrapera !

Ma non ma non donne le rythme :
- une-deux-ma-non-ma-non-une-deux

Berthe :
- Fiche moi la paix avec ton ma non ma non ! Je sais marcher vite !

Berthe avance à grands pas.
Peu de temps après elle aperçoit Sophie tracassée :

Sophie :
- Ouf te voilà ! je craignais que tu te sois trompée de chemin
Nous t'attendions pour commencer à dévorer notre petit encas !

A peine arrivées près des "edelweiss" Anne apostrophe Berthe :
- Mademoiselle rêvassait !

Berthe :
- Je renouais mes lacets !

Anne sentant la moquerie sous les mots de Berthe :
- Belle excuse !
se penchant vers sa voisine elle murmure :
- Elle ne perd rien pour attendre cette péronnelle !

Sa voisine sur le même ton :
- telle que je te connais ta vengeance sera cruelle !!

Anne :
- Dés ce soir !
Le reste de la journée se déroula dans le calme !
Fichemoilapaix rejoignit le groupe après le repas de midi.
Ne trouvant personne sur le chemin qui conduisait vers une vallée,
il fit demi tour et survola à vive allure la montagne.
Un seul regret pour Berthe : devoir partager la beauté des cimes
avec des enfants turbulents et criards.
Quant à Anne, sous la surveillance insistante des deux fantômes,
les regards posés sur Berthe ressemblaient à des éclairs.

Au retour, Anne demanda un arrêt près d'un étang
pour voir s'il y avait des têtards .
Sophie, grande pédagogue, accepta
toute heureuse de partager ses connaissances scientifiques,
elle regroupa les enfants autour d'elle
leur expliquant le cycle des batraciens
qui menaient vacarme un peu plus loin .
Anne s'éloigna, au bout de quelques minutes
elle ramassa quelque chose,
qu'elle mit dans son sac à dos !
Meinon Meinon, qui ne la lâchait pas d'un pas
attendit le signal du départ.
Avec souplesse et dextérité
il ouvrit le sac à dos d'Anne,
y plongea la main.

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:45

Avec mille précautions, il sortit une grenouille
qu'il reposa, avec un immense sourire, dans l'étang !
Il termina le trajet en sifflotant,
heureux d'avoir redonner sa liberté à la grenouille,
heureux d'avoir jouer un bon tour à Anne !
Anne ne quittait plus son sourire carnassier.
Son air hautain dominé le repas du soir.
quant à Berthe, elle soupirait tristement.
Elle comprenait fort bien ce sourire !
Fichemoilapaix voyant sa tristesse
l'informa du projet d'Anne,
et lui raconta le geste libérateur de grenouille de Meinon Meinon !
Berthe soulagée éclata d'un grand rire !
Toutes les têtes se tournèrent vers Berthe.

- Quelle étrange enfant ! pense Sophie

Anne murmure entre ses dents, qui n'avait point trouver de grenouille dans son sac à dos :
- Je comprends ! elle ne perd rien pour attendre !
Plus de grenouille ? Je trouverai autre chose !

Le repas terminer, Anne s'éclipse,
suivie par Meinon Meinon !

Berthe, assise à l'écart, s'adresse à Fichemoilapaix :
- Quelle poisse cette Anne !
Elle n'arrêtera pas tant qu'elle ne réussira pas à me faire mordre la poussière !

Fichemoilapaix tout sourire dehors :
- Tu ne crains rien !

Berthe dans un soupir :
- Merci !

Meinon Meinon riant de bon cœur :
- Je viens d'inaugurer mes talents de couturier !
Fichemoilapaix :
- Et pourquoi ?

Meinon Meinon mystérieux :
- Attendez !

Berthe inquiète :
- Quelle fut son idée ?

Meinon Meinon :
- A quoi peuvent servir des gants ?

Berthe :
- Des gants ? Anne avait des gants ??

Fichemoilapaix les yeux grands ouverts :
- Non ne me dis pas ...

Meinon Meinon tout sourire :
- Ma si Ma si !

Berthe s'adressant aux deux compères :
- Si vous me disiez !

Fichemoilapaix et Meinon Meinon dans un ensemble parfait :
- Les orties !

Meinon Meinon poursuit, très fier :
- Cela méritait une grande réponse !
Orties enlevées, je devins couturier !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:46

Après la veillée faite de jeux et de chants autour du feu de camp,
chaque groupe après lavage des dents rejoignit sa tente.
Anne surveillait Berthe du coin de l’œil, l'air de rien,
sourire mauvais sur les lèvres !
Quelle fut sa surprise
quand elle vit Berthe rentrer dans son duvet
sans un cri de surprise et de douleur !
Deux minutes après Anne poussa toutes une séries de mots
que la bien séance ne m'autorise pas à écrire ....
Sophie se précipite vers le lit d'Anne
suivie par toutes les autres filles,
toutes sauf une : Berthe !

Sophie :
_ Que se passe t il Anne ?

Anne furieuse :
- Impossible de rentrer dans mon duvet !

Sophie tendant la main à Anne :
- Lève toi pour que je puisse regarder !

Sophie observe le duvet d'Anne.
Elle retient difficilement un éclat de rire !

Sophie :
-Andrée, va chercher une paire de ciseaux dans la salle des moniteurs

Elle poursuit tout en réprimant une grande envie de rire :
- Je ne sais qui a cousu l'entrée de ton duvet
Voilà quelqu'un qui devrait prendre des cours
Les points ne ressemblent à rien,
le choix de la couleur à revoir !

Anne désignant la silhouette de Berthe allongée sur son lit :
- C'est elle !!!

Sophie, n'ignorant rien de l'animosité des deux fillettes :
- Impossible je ne l'ai pas quittée des yeux toute la soirée !

Anne vindicative :
- Pourquoi reste t elle couchée ?

Sophie :
- Merci Andrée !
Vous autres allez vous coucher demain grande journée :
nous monterons jusqu'au sommet de la "Petite Autane"

L'incident clos le duvet réparé chacune s'endort,
tandis que les deux ectoplasmes s'amusèrent toute la nuit
à tirer les duvets, chatouiller les pieds, de vrais fantômes !
Au tout petit matin, la nuit encore installée
Sophie réveille son groupe !


_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:47

Sophie :
- Debout tout le monde : nous partons dés le petit déjeuner pris et nos sacs prêts !

Anne :
- Il fait encore nuit !

Sophie :
- On ne part pas en montagne à 10 heures du matin Anne !

Encore endormies les filles s'installent devant un petit déjeuner copieux.

Anne s'approchant de Berthe :
- Méfie toi de ne pas te perdre !!

Berthe :
- Je ne crains rien ! Pourquoi t'acharnes tu contre moi ?

Anne :
- Personne ne se moque de moi longtemps !

Berthe :
- Je me moque de toi ?

Anne :
- Qui a noué mes lacets, qui a cousu mon duvet ?

Berthe s'éloigne en haussant les épaules.

Meinon Meinon une main au dessus du bol d'Anne lâche une sauterelle !

Fichemoilapaix dans l'oreille de Berthe, genre commentateur de sport :
- Et voilà notre amie sauterelle effectue un plongeon avant
suivi de deux saltos et d'une vrille,
oooooooooooooooh la belle entrée dans l'eau euh dans le chocolat au lait !
Elle effectue une nage papillon des plus remarquables !

Anne furieuse toute en regardant Berthe qui n'en peut plus de retenir un éclat de rire au bout de la table :
- D'où vient cette sauterelle ? Encore toi ?

Sophie conciliante :
- Comment Berthe pourrait elle mettre une sauterelle dans ton bol ?
Elle se trouve à l'opposé de ta place !

Anne :
- Pourquoi s'esclaffe t elle ? Je vous le demande !

Sophie :
- Dépêchons dépêchons il nous reste à mettre les piques niques dans les sacs à dos
N'oubliez pas de remplir vos gourdes d'eau !

Anne entre ses dents :
- Gourde d'eau, gourde d'eau, la gourde elle s'appelle Berthe
Petit déjeuner pris,
sac à dos chargé
gourde d'eau remplie,
Sophie et son groupe partirent en montagne.
Le soleil en réveil, couleur rouge accueillit leurs premiers pas.
Il enflamma les glaciers alentour dans une symphonie de rose pourpre !

Sophie :
- Ce ciel annonce une journée particulièrement chaude !
Vos bobs deviendront très vite indispensables !

Le groupe marchait d'un bon pas,
Berthe comme à son habitude se laissa distancer,
au grand dam de Fichemoilapaix.
L'absence de sentiers annexes sur le premier parcours
le rassura pleinement, quand il aperçut le groupe à l'arrêt
en train de prendre une collation bien méritée ...

Sophie contrariée :
- Berthe ne pourrais tu pas marcher un peu plus vite ?
Je n'aime pas te savoir à la traîne !
On ne sait jamais ce qu'il peut arriver !

Antoinette, une grande copine d'Anne :
- Sophie regarde un orvet !

D'un geste vif, Sophie tape sur le bras de Josette
faisant valser, et de loin, le reptile.

Sophie toute pâle :
- Montre moi ta main !
Ton orvet n'est ni plus ni moins qu'une vipère.
Soulagée de voir la main indemne,
Sophie sort un gros livre de son sac à dos :
- Approchez vous et regardez
voici des photos d'une vipère, d'une couleuvre, d'un orvet.

Elle poursuivit la leçon en leur donnant les divers critères pour ne plus se tromper
et reconnaître à coup sûr le reptile qu'elles pouvaient croiser !

Sophie :
- Dépêchons dépêchons nous voici un peu en retard sur l'horaire !
Berthe active toi un peu et ne reste pas loin derrière nous !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:48

Sophie rajoute :
- Mettez vos bobs, buvez régulièrement !
Plus haut vous remplirez votre gourde à la source !

Berthe et Anne soupirèrent,
elles détestaient ce bob identique :
l'une parce qu'elle ne supportait pas l'uniformité
la deuxième pas assez beau pour sa si jolie tête !
Berthe le mit en l'envers, histoire de se différencier !
Le soleil tapait de plus en plus fort
ralentissant la cadence de la marche !

Sophie :
- Courage les filles nous arrivons à notre deuxième halte !
Chantons les filles, chantons :
Un km à pieds ça use ça use ...

Cette comptine exaspérait Berthe.
Décidément la vie communautaire
avec ses codes et ses contraintes,
pas fait pour elle !
Toujours à l'arrière du groupe,
Berthe restait à la portée
de l’œil vigilant de Sophie.
Quant à Fichemoilapaix et Meinon Meinon
ils accompagnaient Berthe tout en râlant
de ne pouvoir s'arrêter et admirer la paysage magnifique !
A l'heure de midi à l'abri su soleil,
la bande des filles fit honneur au déjeuner.
La source chantait et donnait une note de fraîcheur.
Sophie, inquiète, aperçut un tout petit nuage juste au dessus de la montagne !
Insignifiant, certes, et pourtant il annonçait un orage d'ici le milieu ou la fin d'après midi.
Inutile de faire prendre un quelconque risque aux enfants de son groupe,
Elle n'hésita pas une seconde, elle leur demanda de rassembler leurs affaires,
et à contre cœur leur fit rebrousser le chemin !
Très vite le soleil se cacha derrière une couverte noire.
Sophie accéléra le train, elles devaient se mettre à l'abri le plus vite possible.
Elles n'atteindraient pas la colonie avant le début de l'orage.
Sophie connaissait un hangar à peu de distance.
Elle pressa un peu plus les filles.
Elles courraient quand Anne trébucha sur un caillou.
Elle hurla de douleur : sa cheville tordue !


_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:49

Personne ne vit Anne tomber, celle ci restait à l'arrière du groupe pour surveiller Berthe.
Quand cette dernière arriva
elle s'arrêta étonnée de voir Anne
pleurant, grimaçant, se tenant la cheville.
A voir son visage marqué par la douleur,
Anne ne lui tendait pas un piège.
Berthe s'agenouilla près de la blessée
tout doucement elle enleva chaussure et chaussette,
Aucun doute possible : Anne avait une entorse.
Impossible de la laisser toute seule
Impossible de la porter,
et le ciel devenait de plus en plus menaçant !

Berthe murmure :
- Fichemoilapaix et Meinon Meinon que puis je faire ?

Fichemoilapaix contrarié :
- Nous pouvons la porter !
si nous le faisons elle posera des questions !

Meinon Meinon :
- Trouvons un bâton qui lui servira de canne
elle s'appuiera sur toi pour marcher.
nous nous la tiendrons par les épaules
cela te soulagera !
Elle souffre tant qu'elle ne se rendra pas compte
que nous la portons à moitié !

Berthe à Anne :
- Je vais chercher un bâton au bord du chemin.
Tu t'en serviras de canne tout en t'appuyant sur mon bras.
Ne bouge pas j'arrive !

Fichemoilapaix rapide comme l'éclair déposa une branche solide un peu à l'écart.

Berthe revenant près d'Anne :
- Voilà ce qu'il te faut.
Pour ne pas nous encombrer laissons nos sacs à dos ici.
Peux tu te lever ?

Anne dans un souffle de douleur :
- Oui !

Les premières gouttes de pluie s'écrasèrent sur le chemin.
Il fallait faire vite au loin le roulement du tonnerre grondait de plus en plus fort.

Fichemoilapaix :
-Nous ne pouvons pas continuer comme ça !
Nous marchons trop doucement
L'orage arrive sur nous,
Elle est à moitié consciente, elle ne se souviendra de rien !
Meinon Meinon portons la et courrons !
Meinon Meinon s'adressant à Berthe :
- Donne lui cette poudre de ma fabrication;
elle dormira vraiment !

Poudre avalé, Anne endormie,
Fichemoilapaix et Meinon Meinon
portent la jeune fille.
Au dernier tournant
ils la reposent sur les épaules de Berthe,
juste à temps !
Sous la pluie battant Sophie inquiète,
reprenait le chemin de la montagne
à la recherche des deux filles manquant à l'appel.
Sans un mot elle prit Anne dans ses bras.

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:50

Arrivés à la colonie l'orage fait rage.
Des grêlons commencèrent à tomber

Sophie essoufflée :
- Viens avec moi à l'infirmerie, tu m'expliqueras !

Berthe tremblante de froid et de fatigue :
- Je peux aller me changer ?

Sophie :
- Tu trouveras des vêtements dans l'armoire du couloir.
Impossible d'aller en chercher dans ta valise.
Il pleut bien trop fort et les grêlons pourraient te blesser !

La monitrice étendit sur un des lits de fer peint en blanc,
Anne toujours endormie,
sa cheville encore plus enflée et violette.
Délicatement Solange l'infirmière tâte la cheville.

Solange :
- Je crains une fracture !
Attendons la fin de l'orage pour l'emmener à l'hôpital faire une radio !
Se tournant vers Berthe qui vient d'offrir une slave d’éternuements retentissants :
Toi tu vas prendre du sirop avant que tu ne prennes un gros froid !

Sophie :
- File te sécher et te changer tu me raconteras après !
Berthe, une fois séchée et habillée de vêtements secs
revint dans la chambre, où Anne dormait toujours.

Solange :
- Pourquoi dort elle ainsi ? Je ne comprends pas !

Sophie se tournant vers Berthe :
- Raconte nous !

Berthe expliqua à grands traits les évènements,
en taisant le rôle de ses amis invisibles
qui se tenaient près du lit

Fichemoilapaix inquiet :
- Meinon Meinon que lui as tu donné ?
Tu n'as pas forcé un peu trop la dose ?

Meinon Meinon :
- Ma non, ma non juste pour une heure de sommeil !
Regarde elle se réveille !

Anne la voix pâteuse :
- Où suis je ? Oh ma cheville elle me fait très mal!

Elle éclate en sanglots !

Solange :
- Dés que l'orage s'arrête nous te conduirons à l'hôpital.
En attendant prends ce calmant pour te soulager !

Berthe se balance d'un pied sur l'autre ne sachant que faire.
Anne la regarde et murmure :
- Merci !

Berthe :
- De rien !

Au même moment la porte de l'infirmerie s'ouvre,
poussée par la directrice :
- L'orage se calme. J'appelle l'ambulance !
Cette cheville ne me dit rien de bon !

Anne :
- Berthe peut m'accompagner ?

La directrice :
- Non les places sont comptés dans l'ambulance.
Solange sera avec toi !


_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:51

Berthe :
- Je peux rejoindre les autres ?

Sophie
- Je viens avec toi, tout le monde se trouve en salle de jeux.

Dans le couloir Sophie prend Berthe par les épaules :
- Berthe qu'as tu donné à Anne pour qu'elle dorme ainsi ?
Au repas du soir Solange donne des nouvelles d'Anne.
Sa cheville cassée nécessitait un plâtre de trois semaines.
Ses parents en voyage ne pouvait être joints
Anne ré intègrerait la colonie dés le lendemain matin.
Le long des tables une rumeur enflait :
" Berthe avait poussé Anne pour se venger"
Fichemoilapaix se posta derrière Sophie.

Il murmura à son oreille :
-Sophie démentez la rumeur !
Berthe est innocente !

Sophie se retourne ne voit, bien entendu : personne !
Alertée elle regarde les mines conspiratrices,
tend l'oreille et comprend !
Elle se lève demande le silence, et rajoute :
-Je ne sais qui a lancé l'idée d"une vengeance de Berthe.
C'est faux : sans son aide, je n'ose imaginer l'état de Anne !
Courageuse Berthe l'a porté au delà de ses forces !

Meinon Meinon :
-Ma non ma non, elle exagère !

Berthe :
- Je ne peux rien dire, on ne me croirait pas !
On me dirait plus folle que je ne suis !

Fichemoilapaix :
- Meinon Meinon où se trouve l'essentiel ?

Andrée, la meilleure amie d'Anne, se penche vers sa voisine :
- Quand je te dis qu'elle est fada : elle parle toute seule !!

La voisine d'Andrée :
- Je ne crois pas Sophie.
Mettons Berthe en quarantaine !

Nicole pouffant :
- Ça ne changera pas grand chose !

Sophie sévère :
- Nicole !

Andrée hypocrite jouant à l'innocente, sur un ton mielleux :
- Oui Sophie ?

Sophie :
- Je n'admettrai aucune méchanceté envers Berthe !

La voisine de Berthe se tournant vers elle :
- Tu me montreras ton pied ?
les filles disent que l'un est plus grand que l'autre !

Berthe hausse les épaules et termine son repas le nez dans son assiette !
Après la veillée chaque groupe rejoint sa tente.
Fichemoilapaix et Meinon Meinon ne quittent pas Berthe d'une semelle !
Aucunes de leurs facéties ne déridèrent leur protégée.
Avant de s'endormir Berthe sentit un vent léger sur ses joues :
une caresse de Fichemoilapaix

Meinon Meinon :
- Pourquoi une telle tendresse ?

Fichemoilapaix :
- Elle me rappelle une enfant, mon enfant !


_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:53

Meinon Meinon :
- Ma non, ma non, pourquoi restes tu sur terre ?

Fichemoilapaix :
- Pas envie d'en parler !

Meinon Meinon :
- Tu ne pars pas vers la lumière à cause de ta fille !

Fichemoilapaix dans un grand soupir :
- Je ne peux rien te cacher !
Un jour de grande colère je l'ai chassée !

Meinon Meinon :
- Pourquoi cette colère ?

Fichemoilapaix :
- Seigneur d'un grand comté, je ne pouvais accepter l'alliance avec un gueux !
Elle s'enfuit avant même la fin de ma phrase !
Deux jours après, une flèche ennemie m'envoya dans le monde des morts.
Depuis j'erre à sa recherche !
Et toi Meinon Meinon ?

-Meinon Meinon :
- Une longue et triste histoire ...
Fichemoilapaix :
- Raconte, la nuit promet d'être longue et calme !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:53

Meinon Meinon :
- Ma non ma non c'était il y a longtemps très longtemps ,
au temps des châteaux forts.
J'allais de Venise en Provence, de Provence à Venise.
Au pays de la langue d'oc nous nous appelions les troubadours,
en pays de la langue d'oïl les trouvères !
Parfois on nous appelait les colporteurs de mots !
Voilà un nom qui me plaisait, si juste, si vrai !
De hameau à village, de village à ville, nous apportions les nouvelles.
Sur les chemins nous croisions les jongleurs, les amuseurs des seigneurs !
Chaque troubadour portait sa besace à mots sur son épaule,
pour accompagner nos longues marches nous nous appuyons sur une canne,
branche costaude droite et noueuse que nous sculptions à notre effigie.
Pas question de fonder une famille :
les chemins peu sûr et la vie errante trop précaire,
ne m'incitaient pas à avoir femme et enfants.
Je papillonnais au gré de mes rencontres sans jamais m'attacher.
Hélas une idée saugrenue et assassine parcouru le monde des colporteurs de mots.
Les contes et les légendes appartiennent à tous et à personnes.
Qui voulut se rendre propriétaire des mots ?
Personne ne le sait !
Cette idée plut à beaucoup de trouvères et troubadours.
Personne ne sait quand,
personne ne sait où.
A l'heure où les étoiles et la lune s'allument,
les conteurs s'étaient donnés rendez vous dans cette clairière,
loin de tous ceux qui n'étaient pas eux, !
Grand conciliabule !
Les passeurs d'histoires voulaient être possesseurs de mots !
A l'écart, un homme, avec, dans sa main, le bâton des conteurs,
au chapeau à large bord qui cachait ses yeux,
à la barbe poivre et sel, sa besace à mots sur son épaule
observait et ne disait mots !
Sous son long manteau, aux couleurs des chemins,
on devinait un gilet et son pantalon à rayures sombres.

A l'heure où les étoiles et la lune s'éteignent
les colporteurs d'histoires se séparèrent.
La décision prise : chaque conteur posséderait, dés maintenant, la propriété de leurs contes. Gare à celui qui piocherait dans le répertoire d'un autre.

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:54

Le conteur silencieux sortit de sa poche
une bobine de fil d'argent.
Tout doucement, il accrochait son fil d'argent
aux besaces des passeurs d'histoire.

Le premier qui était passé devant le conteur muet,
s'arrêta dans une auberge.
Il demanda au tenancier,
si contre une ou deux bonnes histoires,
tirées de sa besace,
il pourrait bénéficier d'une nuit, bien au chaud dans l'étable,
après un repas frugal de pain, de fromage et d'une pinte de vin !
L'aubergiste ne refusa point !
Son hôtellerie était pleine à craquer,
les esprits échauffés par le vin, la chaleur et les dernières augmentations d'impôts
présageaient une bagarre générale !
Le conteur ouvrit son havresac : vide !
Plus d'histoire à faire peur,
à faire rire,
à faire pleurer.
Le passeur de mots s'assit près de la cheminée,
la tête entre ses mains.
Rien !
Dans son cerveau la sarabande,
ses idées en bouillie.
Aucun son ne sortait de sa bouche.
Il sortit sous les quolibets,
il se disait que l'air enfumé de ce lieu
grouillant de monde et passablement soûl,
lui brouillaient ses neuronnes !
Ma non, ma non,
à cet'époque là les neuronnes
on ne les avait pas encore inventés!

Fichemoilapaix après un grand temps de silence :
- Et alors ? Continue !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:55

Meinon Meinon dans un grand soupir :
- Un autre conteur arriva sur la jolie place d'un village.
Près de la fontaine les enfants jouaient.
Ils le reconnurent de suite avec son bâton et sa besace à mots.
L'homme s'assit sur la margelle de la fontaine.
Les mots sortirent de sa bouche en désordre.
Son histoire n'avait plus ni queue ni tête.
Les enfants se levèrent en silence.
Dans leurs yeux une immense tristesse,
et beaucoup de reproches.
Depuis ce jour là,
l'eau ne chanta plus aussi joyeusement.
Un autre conteur arriva devant un château.
Grande fête il y avait
la fille du seigneur se mariait avec le fils du cordonnier.
Mariage d'amour !
Les invités aperçurent le passeur d'histoires.
Ils lui demandèrent de finir cette belle journée
par ses récits merveilleux.
Les dansent terminées,
les jongleurs fatigués,
vint l'heure des contes.
Le colporteur de mots, tout sourire s'installa au centre de la pièce.
Les phrases sortirent de sa bouche dans tous les sens !
L'histoire était sens dessous dessus.
la fin avant le début,
le nœud de l'histoire à la fin .
Les murmures de désapprobations devinrent des cris de protestation !
Le conteur s'enfuit à toutes jambes le cœur lourd.

De ce jour tout alla de travers !
Les colporteurs de mots racontaient tout de travers,
les conteurs sur le fil du rasoir
perdaient le fil de l'histoire,
ils mélangeaient le vrai et l'imaginaire,
le passé et le présent.
Ils diffusaient de fausses nouvelles,
de villages en villes
de bourgs à hameaux.
Ils furent à la naissance de nombreux conflits.
Depuis on dit que les conteurs sont des menteurs !

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   Lun 05 Sep 2016, 08:56

Personne ne sait quand.
Personne ne sait où,
à l'heure où les étoiles s'allument,
tous les conteurs se donnèrent rendez vous
dans cette clairière bien loin de tous ceux que n'étaient pas eux !
Grand conciliabule.
Pourquoi les conteurs ne pouvaient plus conter ?
Pourquoi les mots s’emballaient ou ne sortaient plus des bouches ?
Quelqu’un,
quelque part,
au milieu de la foule, murmura :
- C’est la faute des fées !
Ce mot murmuré fit un bruit de tonnerre.
Comme une houle de tempête,
les conteurs se révoltèrent :
- C’est la faute des trolls !
- Des korrigans !
- OUI, oui, la fautes des sorcières !
- Des elfes ! des dragons !
- Il faut les tuer cria une voix
- A la chasse au monde des ….
Le reste des mots se perdit dans une salve d ‘applaudissements.
Je ne participais pas à cette hourvari.
Je ne partageais pas cette idée propriétaire.
A l'écart de ce monde furieux,
je remarquais un homme.
Dans sa main, le bâton du conteur,
le pommeau sculpté à son effigie.
Un chapeau à large bord cachait ses yeux,
une barbe poivre et sel ne donnait pas son âge,
sa besace à mots sur son épaule
observait et ne disait mots !
Sous son long manteau, aux couleurs des chemins,
se devinait un gilet et un pantalon à rayures sombres.

Il était l’heure où la lune et les étoiles s’éteignent,
quand ils se séparèrent.
Le conteur, le seul qui n’eut rien dit
sortit la main de sa poche, tenant une pelote de fil d’or.
Tout doucement il accrochait son fil aux besaces des conteurs.
que tous trimbalent sur leurs épaules.
Les conteurs arpentèrent tous les chemins des forêts,
les grottes,
les vieux châteaux,
les châteaux en ruines,
les château tout neufs,
les châteaux forts,
même les châteaux en Espagne,
espérant mettre la main sur les coupables.
Comment auraient ils pu rencontrer le monde merveilleux de l'imaginaire ?
À fermer les liens de leur besace à mots
ils en perdirent leur âme d'enfant

Si un conteur voulait conter,
sortait de ses lèvres :
un demi point d’exclamation,
un quart de virgule,
une lettre abrégée,
le silence.
Les conteurs hoquetaient,
le monde toussait,
les hommes, les femmes, les enfants avaient froid.
Les histoires qui les faisaient rêver, leur manquaient.

Personne ne sait quand,
personne ne sait où,
un jour de début de printemps,
une petite fille au sourire doux suivait un conteur.
Il marchait tête basse,
traînait ses pieds dans la poussière du chemin,
son sac à contes béant.

-Dis monsieur, je sais pourquoi tu n’as plus d’histoires dans ton sac !
-Toi ! ?
Tu sais !?
Impossible !
Nous les conteurs cherchons, en vain,
les contes perdus, nous les savons disparus à jamais.

-Dis monsieur, les mots de tes histoires,
tes histoires se sont échappées par là.
Elles ont glissées sur les fils accrochés à ton sac.
Regarde !

L’homme posa sa besace.

-Tu as peut être raison !

Personne ne sait quand.
Personne ne sait où.
À l’heure où les étoiles et la lune s’allument.
Tous les conteurs du monde s’étaient donné rendez-vous dans cette clairière,
bien loin de tous ceux qui n’étaient pas eux.






_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX   

Revenir en haut Aller en bas
 

LES AVENTURES DE FICHEMOILAPAIX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Collection] Romans d'Aventures / Gust. Aimard (La Bruyère)
» [Collection]Le Risque, aventures extraordinaires
» Collection "Aventures" ( 7 rue de la Paix )
» Les aventures étranges de l'agent IXE-13
» Mon magazine policier et d'aventures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GRAPHOMAGE :: ESPACE DÉTENTE :: LA PLUME-