Réalisations de Photos, d'Audiovisuels, de Dessins et de Textes...Espace détente...
 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Carnet de voyage de PICSEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Lun 04 Jan 2010, 08:59

Je m’associe à toutes ces éloges formulés sur ton voyage, et bravo pour ces magnifiques photos !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Lun 04 Jan 2010, 09:48

wouahhhhhhhh, wouahhh,
je serai tentée de dire, encore, encore !
Merciiii Picsel
et surtout merci pour les "scènes de rues" en tout genre, tout autant que les monuments et sites touristiques, ça me permet aussi de voyager...
Revenir en haut Aller en bas
Picsel

avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mar 05 Jan 2010, 03:15

Voilà la suite Valy.....sunny sunny sunny
Dimanche matin 20 décembre, nous quittons San Miguel de Allende. Le nom de Allende lui avait été attribué en souvenir de Ignacio Allende, né à San Miguel et qui fut un héros de la guerre d’Indépendance du Mexique dont la proclamation "El Grito" avait été faite le 16 septembre 1810 par Miguel Hidalgo, à Dolorès, petite ville située à 40km plus au NE et dont il était le curé.
Nous prenons la direction de Querétaro située à 220km au NE de Mexico. Querétaro compte plus d un million d’habitants, c’est la ville où fut signé, en 1848, le traité de Guadalupe Hidalgo qui met fin à la guerre contre les USA, le Mexique cédant près de la moitié de son territoire (Le Texas, Le Nouveau Mexique et la Californie). C’est également la ville où Maximilien 1er empereur du Mexique, lâché par Napoléon III, fut arrêté par la junte républicaine de Benito Juarez, passé en cour martiale, et exécuté le 19 juin 1867 après 3ans de règne, malgré l’intercession de Victor Hugo auprès de Benito Juarez… « Le Mexique s’est sauvé par un principe et par un homme. Le principe, c’est la république ; l’homme, c’est vous. C’est, du reste, le sort de tous les attentats monarchiques d’aboutir à l’avortement. Toute usurpation commence par Puebla et finit par Queretaro….Que le monde voie cette chose prodigieuse : la République tient en son pouvoir son assassin, un empereur ; au moment de l’écraser, elle s’aperçoit que c’est un homme, elle le lâche et lui dit : « Tu es du peuple comme les autres. Va ! »


-1- Querétaro, un autobus devant San Francisco....(l’église !)




-2- Querétaro, Templo de Santa Clara, l’intérieur de l’église en pur style churrigueresque




-3- Querétaro, une rue à proximité de Santa Clara




-4- Querétaro, le nid du Colibri.....
la réputation de JCA dépasse très largement l'hexagone, non seulement les russes ont adopté le logo du colibri mais les mexicains aussi....bravo!




-5- Querétaro, Templo de Santa Rosa de Viterbo,
nous regrettons de n’avoir pu visiter l’intérieur mais une célébration était en cours, tout comme à Santa Clara d’ailleurs et l’église était bondée c’est tout juste si nous avons pu jeter un coup d’oeil. Là aussi, l’église est couverte de rétables churrigueresques




-6- Querétaro, Templo de Santa Rosa de Viterbo,
un détail surprenant....décor que l’on retrouve sur la place de l’église, ancien couvent de religieuses, l’église fut construite en 1752 par Ignacio Mariano de Las Casas




-7- Querétaro, Templo de Santa Rosa de Viterbo,
La coupole.




-8- Querétaro, vue sur San Francisco depuis la Plaza de armas.




-9- Querétaro, des mameyes....ben oui quoi il y a les papayes et les mameyes!.




-10- Querétaro, l’enseigne d’un petit restaurant branché.... ?



Dernière édition par Picsel le Mar 19 Jan 2016, 22:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.baladesetjardinsdusud.1cd5.com
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mar 05 Jan 2010, 06:42

Merci Picsel pour ce merveilleux reportage
Les noms sont délicieux à lire, tarabiscotés à souhaits, un apéritif fabuleux qui précède les images magnifiques de ce pays!
Si les religieux ont la même tête que la gargouille, faut m'expliquer la fréquantation dans les églises, tout comme le resto à tête de mort ...
Pour 1colibri sa réputation mondiale n'est plus à faire Laughing ....
Ce qui m'épate le plus c'est le style churrigueresque, que c'est chargé! ouaf!!!!
Pour la chaleur, ici pas de soucis : c'est plus que brûlant, surtout dans la causette ... Nuage a de drôles de fréquentations avec des angelots, tu nous connais et nous n'avons pas hésiter à glisser .................. sur les mots, Wink tu n'étais pas en reste non plus!! ...
Question température extérieure, là c'est inversement proportionel : un froid de canard .............

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
DAN
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mar 05 Jan 2010, 07:30

Toujours aussi chouettes et enrichissantes tes photos Picsel, pour le churrigueresque je préfère ne pas en avoir chez moi, car bonjour les dégats pour faire la poussière sur les murs.. Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://diaporamafanadan.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mar 05 Jan 2010, 08:24


Quel voyage......
Revenir en haut Aller en bas
Picsel

avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mer 06 Jan 2010, 07:06

Dimanche 3 janvier, direction Xochimilco (lieu des champs de fleurs). Xochimilco est connu pour ses jardins flottants (chinanpas) qui sont à Mexico ce que les hortillonnages sont à Amiens et qui rappellent qu’à l’époque de Tenochtitlan, la ville était construite sur une île au milieu d’un lac et que les jardins flottaient sur des radeaux. Xochimilco est située dans la banlieue sud de Mexico après avoir traversé Coyoacan. Les canaux se parcourent sur des barques à fond plat (trajineras). Ces barques sont aménagées avec une grande table de la longueur de la barque et des chaises autour. Les familles mexicaines viennent y déjeuner le dimanche au son des musiques des mariachis. Les canaux sont couverts de trajineras qui s’entrechoquent pour se frayer un passage. Des marchands locaux, en barque, viennent proposer leurs produits de trajinera en trajinera.

-1- Xochimilco, trajineras sur les canaux




-2- Xochimilco, trajineras sur les canaux




-3- Xochimilco, bougainvillées et poinsettias




-4- Xochimilco, l’embarcadère



Dernière édition par Picsel le Mar 19 Jan 2016, 22:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.baladesetjardinsdusud.1cd5.com
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mer 06 Jan 2010, 07:15

Toutes ces couleurs c'est flamboyant : un peu de chaleur, ici il fait un froid terrible grosse doudoune de rigueur à l'intérieur !!
Merci Picsel, pour ces photos, si tu trouves un anorak ,n'hésite pas, ici, il y en a plus que besoin!!!

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
DAN
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mer 06 Jan 2010, 07:24

Gy a raison, que de couleurs, cela nous réchauffe un peu...Ici on flirt plutôt avec le gris et des températures au dessous de 0°C..
Revenir en haut Aller en bas
http://diaporamafanadan.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mer 06 Jan 2010, 09:01

et hop!
Un régal dans le reportage voyage du matin!
Salut Picsel!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mer 06 Jan 2010, 09:19

haaa c'est passionnant, voilà que les mexicains ont des "gondoles" bariolées..., je suis bien contente d'avoir vu ça...
Ils ont des gondoles comme les Vénitiens, des pyramides comme les Egyptiens, du maïs comme les Aquitains et des églises à retables comme les flamands... Ils sont fous ces Mexicains...
Revenir en haut Aller en bas
DIOU

avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mer 06 Jan 2010, 18:44

Salut Picsel,
surtout fait le plein d'antigel avant de rentre en France... Ici on fait tout à l'envers, il neige partout sauf sur les stations pyrénéeennes !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://henrid.1cd10.com/
Picsel

avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mer 06 Jan 2010, 23:33

Merci Diou pour le conseil.....je me suis empressé d'acheter un pancho au marché d'artisanat de Mexico!

Mexico City

(Voici pour Valy-Lara et les autres un pot-pourri de quelques vues de Mexico, monuments et scènes de rues....certaines sont plus spécifiquement dediées à Dan, il les reconnaîtra!)

Mexico, le moyen le plus simple de se balader dans Mexico c’est le métro, le billet qui était à 2 pesos est passé à 3 pendant les fêtes soit moins de 20centimes d’euros!
Construit par les français c’est la copie conforme du métro sur pneus parisien. Les directions, les stations et les correspondances sont clairement indiquées et on s'y retrouve très bien. Par contre le métro ne conduit pas partout, il reste encore les autobus (il en existe de plusieurs types : les lignes normales que l’on peut prendre aux arrêts signalés et des petits bus dont je n’ai toujours pas compris quels étaient leurs parcours et que l’on prend en leur faisant signe) et bien sûr les taxis. Tout le monde sait bien que dans tous les pays la première difficulté que l’on rencontre c’est de connaître le juste prix à payer pour une course de taxi. Mexico n’échappe pas à la règle. Normalement le prix de la course est déterminé par le compteur. A Mexico la plupart des taxis n’ont pas de compteur (et quand ils en ont vous pourriez regretter qu’ils en aient un) il vaut donc mieux négocier le prix de la course dès le départ, ce qui nécessite une certaine expérience de la question que l’on acquière relativement vite. Mais toute formation dans ce domaine se paye....nous avions trouvé un taxi avec un compteur : il indiquait environ le prix normal x4 soit 280pesos au lieu de 70, discussion...., finalement on négocie à 100 mais il soutiendra que je lui ai donné 20pesos alors que je suis certain de lui en avoir donné 200!
Le métro n’est pas non plus sans inconvénient : les pickpockets s’en donnent à coeur joie, ne laissez pas de porte monnaie ou de portefeuille dans des poches qui ne ferment pas : ils ont la main douce et leste ; une bousculade et c’est parti! C’est le jeu il faut en connaître les règles : il faut rester vigilant.
Dans les rues, les mexicains sont plutôt sympathiques et l’on trouve toujours quelqu’un pour vous indiquer la bonne direction. Dans le métro plusieurs fois des jeunes pensant que nous avions des difficultés, sont venus spontanément nous indiquer à quelle station il fallait descendre et quelle correspondance nous devions prendre.
Donc comme je le disais, quand on se balade pour la première fois dans les rues de Mexico, ce qui surprend c’est la végétation, abondante et même luxuriante en dehors du centre historique et de certains quartiers. On se repère assez vite, grâce au quadrillage régulier des grandes avenues qui traversent la ville. On trouve des centres d’intérêts un peu partout mais les plus importants regroupés autour du Centre historique et le long du Paseo de la Reforma.
Mexico construit un peu partout des grands immeubles modernes et des infrastructures routières.
On trouvera des rues avec des immeubles ultra modernes à côté de rues ayant conservé un aspect colonial. Ce mélange fait aussi son charme.

-1- Mexico, Son adresse : jardin zoologique de Chapultepec




-2- Mexico, Les immeubles modernes le long du Paseo de la Reforma
vus des terrasses du château de Chapultepec




-3- Mexico, Le Paseo de la Reforma,
Cette grande avenue qui traverse Mexico a été voulue par Maximilien 1er empereur du Mexique
lorsqu’il habitait le château de Chapultepec.





-4- Mexico, Le Paseo de la Reforma.
Tous les dimanches, comme de nombreuses autres avenues dans Mexico, ces Champs-Élysées mexicains sont fermés à la circulation jusqu’à 14h et les Mexicains peuvent y pratiquer en famille : marche, vélo, roller, etc...





-5- Mexico, Les immeubles modernes le long du Paseo de la Reforma




-6- Mexico, La Fontaine de Diane (côté pile....!) est le premier monument que l’on rencontre en remontant le Paseo de La Reforma vers le centre historique, des monuments ponctuent le  Paseo de la Reforma aux points d’intersections avec les autres avenues




-7- Mexico, La Fontaine de Diane (côté face....!)




-8- Mexico, la rue de Londres dans la Zona Rosa près du marche artisanal




-9- Mexico, la rue  Florencia dans la Zona Rosa




-10- Mexico, le deuxième monument sur le Paseo de la Reforma : la colonne de l’Indépendance.
Ce monument commencé en 1906 et inauguré en 1910 rend hommage aux héros de l'Indépendance,
la colonne haute de 40m supporte "El Angel" la victoire ailée




-11- Mexico, "El Angel" la victoire ailée : statue de bronze dorée de 7m de hauteur du sculpteur Enrique Alciati




-12- Mexico, Les immeubles modernes le long du Paseo de la Reforma, sur la place, au pied du "plus grand sapin du monde"





-13- Mexico, une rue vers la place de la République ou se trouve le monument de la Révolution




-13a- Mexico, une autre rue vers la place de la République où se trouve le monument de la Révolution






-13b- Mexico,  Le monument de la Révolution en reconstruction
D’une esthétique contestable, ce monument abrite le musée de la Révolution qui retrace la période 1867 à 1917.
67m de hauteur, transformé en 1933 par l’architecte Obregon Santacilia.




-14- Mexico, vers la place Christophe Colomb




-15- Mexico, la rue "cinco de Mayo" entre Zocalo et Bella Artes
Le 5 mai est la date commémorative de la victoire des troupes mexicaines commandées par le général Ignacio Zaragoza sur les Français lors de la bataille de Puebla en 1862. Victoire momentanée qui n’empêcha pas la coalition d’arriver à Mexico pour y introniser Maximilien.




-16- Mexico, la "Torre Latino-americana"
D’où l’on peut découvrir Mexico, par ciel clair et dégagé.




-17- Mexico, immeuble moderne près du centre historique




-18- Mexico, Hémicycle Juarez dans le parc Alameda Central, élevé à la mémoire de Benito Juarez, président mexicain républicain qui s’opposa au pouvoir de Maximilien et des conservateurs




Voilà, ici se termine cette étape à Mexico, nous allons quitter la famille pour un circuit de découverte du Yucatan. Première étape : Cancun où nous arriverons jeudi après-midi. Nous étions arrivés à Mexico avec un peu d’appréhension compte tenu de sa réputation, nous en repartirons avec l’image d’une ville verte, moderne mais qui préserve aussi son passé historique, et plutôt attachante....surtout pendant les fêtes où la circulation en ville devient agréable. Nous avons eu la chance de pouvoir la voir sous ses différents atours.


-19- Mexico, vue vers le sud, par temps clair, depuis la terrasse du château de Chapultepec (la plupart du temps le Popocatépetl et sa fiancée restent invisibles)



.....à bientôt


Dernière édition par Picsel le Mar 19 Jan 2016, 22:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.baladesetjardinsdusud.1cd5.com
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Jeu 07 Jan 2010, 06:38

Que c'est bon de feuilleter ce carnet de voyage, il y en a des choses à dire, entre le récit et les photos, les idées se bousculent ! Merci encore merci pour ces pages magnifiques

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Picsel

avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Lun 18 Jan 2010, 18:59

Bonjour à tous, voilà le rêve est terminé et nous revenons à la dure réalité....la mer des Caraïbes n'a malheureusement pas été paradisiaque pour tout le monde en ce début d'année....
Malgré tout, je terminerai la mise à jour de ce carnet  de voyage par notre circuit dans les sites archéologiques mayas du sud et du Yucatan.

Nous sommes donc arrivés a Cancun dans l'état du Quintana Roo le jeudi 7 janvier, pour un circuit dans la péninsule du Yucatan qui nous a emmené dans des conditions particulièrement agréables vers Tulum, Chetumal à la frontière avec le Bélize le 8/01; puis vers Kohunlich, Bécan - Chicanna, Palenque  le 9/01; Palenque, Champoton, Campeche le10/01; Campeche, Uxmal et Mérida le 11/01; Mérida, Chichèn itzá, Valladolid et retour  près de Tulum à Riviera Maya le12/01 soit un périple de quelques 2000km sur des routes, dans l'ensemble, de bonne qualité.

(Ce n'est pas mon habitude de faire de la publicité mais je dois tirer un coup de chapeau à Jet-Tours pour la qualité de ses services et de ses intervenants. En particulier nous avons apprécié les qualités de notre guide Jamil, mexicain de Veracruz, parlant l' espagnol, le maya, l 'anglais et un français impeccable, qui fut d'une attention permanente à notre égard tout au long de ce circuit avec une connaissance culturelle remarquable qu'il n' hésitait pas à nous faire partager, passionné non seulement par l'histoire de son pays mais aussi par la nôtre).

La péninsule du Yucatan dont le nom provient d'une incompréhension dès le départ entre les mayas et les conquistadors espagnols, les uns demandant comment s'appelle ce pays, les mayabs leur répondant "ku yu ka tan" = "je ne comprends pas ce que tu dis", fut divisé en trois états mexicains après l'intervention de Mexico en 1848 pour régler la guerre des Castes (rébellion des indiens mayas contre leur exploitation par les colons espagnols) alors que le Yucatan s'était autoproclamé République indépendante. Le pouvoir central de Mexico l’a fait rentrer dans la fédération et pour mieux régner, l’a divisé en 3 états : le Yucatan, au nord, le Campeche à l' ouest côté golfe du Mexique, le Quintana Roo à l'est côté mer des Caraïbes. Ce qui caractérise la péninsule c'est l'absence de relief. Des routes droites et monotones sur des dizaines voire des centaines de km. Pas d'eau en surface dans les parties nord et est, les fleuves et rivières sont souterrains et leur présence est révélée par des cénotes, immenses puits d'eau douce de plusieurs dizaines de mètres de diamètre et de 30 à 40m de profondeur.

Première étape dans le Yucatan : de Cancun - Tulum - Chetumal (400km)

De Cancun à Tulum, la route est large, droite et plate, bordée par une forêt basse traduisant l'absence d'eau en surface. Côté mer des Caraïbes c'est une succession d'hôtels : des usines à touristes sous les cocotiers, qui s'intègrent plus ou moins bien dans le paysage et bétonnent la côte sur 130km. Côté Tulum des parcs de loisirs proposent spectacles et animations variées : Xcaret, Xplore, Xel-Ha.
Le site archéologique de Tulum est situé au bord de la mer des Caraïbes, ce qui fait sa réputation, c'est d'ailleurs le seul. Le site aurait été occupé dès 500, les ruines visibles seraient celles de bâtiments édifiés entre 1250 et 1450, au moment où la plupart des grandes cités mayas sont en déclin ou abandonnées. Il est entouré d'une muraille (tulum) de protection contre les envahisseurs à laquelle il doit son nom actuel alors que son nom maya était Zama (Cité de l'aube). Comme pour toutes les autres cités mayas, l'implantation des bâtiments sur terre doit être la représentation de l'organisation cosmogonique.
Les mayas suivaient deux calendriers : l'un rituel, guidait leurs cérémonies, l'autre solaire, déterminait les dates des travaux agricoles. La date origine de ces deux calendriers correspond au lever de Vénus le 13 août 3114 BC. La période combinée de ces deux calendriers est de 52ans ce qui coïncide avec le cycle des Pléiades. Les mayas changent d'"Univers" tous les 5126ans.  
On retrouve en permanence les symboles du Soleil, de la Terre, de la Lune et de Vénus qui pour les mayas étaient associés à la guerre et à la fertilité symbolisée sous forme de "grecque", poisson... Le Soleil envoie en permanence ses rayons bienfaiteurs vers la Terre symbolisés par des serpents-oiseaux ou serpents emplumés omni présents sur la plupart des monuments (colonnes : c'est le cas de Tulum, rampes d'escaliers,etc..). L 'un des petits temples était en fait un phare pour guider les navigateurs et leur permettre de passer la barrière de corail qui protégeait le port de Tulum florissant jusqu'à l'arrivée des espagnols en 1521, date où la cité fut abandonnée.

-1- Tulum, vue d'ensemble, au fond : "El castillo"; devant : le temple des fresques




-2- Tulum, autre vue d'ensemble, le temple du dieu descendant ou plongeur




-3- Tulum, détail de l'angle du mur du temple des fresques




-4- Tulum, une représentation du dieu plongeur




-5- Tulum, au fond : "El castillo"; devant : le temple des fresques




-6- Tulum, la mer des Caraïbes,.... tiens à l'occasion il faudra que j'enlève le fil!




-7- Tulum, la flore locale (est-ce la fleur de l'amandier de Madagascar?....j'ai oublié son nom!)




-8- Tulum, un habitant du coin...qui a tout compris!




-9- Tulum, ...et les autres iguanes de la plage!



Dernière édition par Picsel le Mar 19 Jan 2016, 23:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.baladesetjardinsdusud.1cd5.com
Gy-Maud
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Lun 18 Jan 2010, 19:05

Picsel est de retour!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

:pale: :pale: 🇳🇴 🇳🇴 on n'aura plus ses belles histoires/photos!!
Nuage une suggestion les contes au Mexiques les Mayas et tutti quanti

_________________

puisque ça ne ressemble à rien, ça ressemble à tout (Dan)
vos bonjours du matin sont mes sourires du jour  (Maud)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.univers-de-maud.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Lun 18 Jan 2010, 19:20

Chouette, Picsel est revenu!!!!!
J' avais fait le Yucatan , seule avec mon touareg et vrai qu' un bon guide nous a manqué ....
Le soir, nous potassions les guides, pour le lendemain ... brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
et euh! quand nous nous perdions , la langue maya ... euh!
Le langage mains nous a été utile.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Lun 18 Jan 2010, 20:04

Merci pour ces beaux reportages et explications !!!
Revenir en haut Aller en bas
DIOU

avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Lun 18 Jan 2010, 20:34

Merci de nous avoir fait partager ce merveilleux voyage...
Bravo Picsel.
Revenir en haut Aller en bas
http://henrid.1cd10.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mar 19 Jan 2010, 06:44

A mon tour de te dire merci pour ce fabuleux voyage, Il te reste maintenant un gros travail de tri de toutes ces belles images et des commentaires judicieux qui l’accompagnent.

Revenir en haut Aller en bas
Picsel

avatar


MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   Mer 20 Jan 2010, 21:39

Oui oui brubru, un gros travail de tri et de traitement, mais bon j' ai retrouvé mes outils habituels dont mon clavier azerty, ce qui facilite les choses!

De Tulum à Chetumal (250km)

Au fur et à mesure de notre descente vers le sud, la route reste droite, monotone avec quelques vallonnements de faible amplitude, mais la forêt basse a laissé la place à la culture (champs de maïs, de sorgho, palmiers à huile, riz, canne à sucre, sisal ...) et à l 'élevage : vaches, zébus, et même quelques bisons. Nous croisons ça et là de nombreuses variétés d'oiseaux : ibis, hérons, cigognes, cormorans, aigles pécheurs, pélicans, vautours....les vautours sont nombreux et surveillent les bords des routes qu'ils débarrassent  des animaux qui s'y font tuer. L'un d'entre eux qui a raté son décollage à notre approche, a bien failli percuter notre pare-brise.
Après un arrêt pour admirer le cénote Azul, la lagune aux 7 couleurs de Bacalar, petite ville fortifiée, et un gigantesque acacia royal dont le tronc doit bien faire près de 2m de diamètre, planté près d'une maison, nous arrivons à Chetumal où nous passerons la nuit dans un hôtel très confortable et agréable "Los Cocos"

Deuxième étape : Chetumal - Kohunlich - Becan - Palenque (475km, la plus longue du circuit).

Nous reprenons la route avec notre guide et notre chauffeur pour traverser la péninsule d'est en ouest. Nous pénétrons dans le Campeche sur la route des sites d'architecture de style "Rio Bec".
La végétation reste tropicale : cocotiers, tulipiers du Gabon, amandiers de Madagascar, flamboyants, jacarandas, ficus, kapokiers, chicles (l'arbre du chewing-gum) etc...Nous traversons des petits villages ruraux qui semblent complètement isolés et manquer de tout, l’habitat maya traditionnel est constitué d'une hutte ovale avec un toit de palmes séchées, tous ont une école bilingue (espagnol et maya) fonctionnant souvent en téléenseignement, construite en dur pour servir de refuge en cas d'ouragan.
La météo a annoncé l'arrivée d'un front froid dans le golfe du Mexique. La pluie a fait son apparition avec des alternances d'éclaircies. Nous arrivons à Kohunlich sous la pluie : on se croirait en Bretagne! Il ne fait pas très chaud pour la région et l'humidité est pénétrante. Dommage pour les photos, mais il faudra bien faire avec!

Kohunlich est une cité maya qui a connu son apogée entre 600 et 800. Certaines constructions datent du IVeme siècle. Le site archéologique a été mis en valeur récemment grâce à la découverte de masques, par des pillards en 1968. La pluie s'est transformée en crachin breton pour notre visite. On évitera l'escalade des pyramides dont les marches sont devenues glissantes à l'exception bien entendu de la "pyramide des masques". Il faut imaginer un grand escalier central et de chaque côté, répartis sur 3 niveaux, 3 masques de 1,5m de hauteur, en stuc, avec les attributs du dieu solaire Kinich Ahau, qui représentent les souverains "déifiés" de la cité-état.

-1- Kohunlich, les masques du dieu solaire maya Kinich Ahau




-2- Kohunlich, masque du dieu solaire maya Kinich Ahau
Le dieu solaire est représenté affecté de strabisme avec des boucles d'oreilles et de narines, il est la figuration diurne du dieu créateur Itzamna




L'intérêt du site réside également dans sa végétation qui a envahi l'espace laissé libre par les mayas et en particulier il doit son nom a une espèce particulière de palmier : le "cohune" ou "Attalea cohune" qui prolifère sur le site et que l'on retrouve rarement ailleurs sur les autres sites de la péninsule.
Dès que la pluie cesse, on peut apercevoir quelques toucans et perroquets qui volent en couple.

-3- Kohunlich, le palmier "cohune" a colonisé le site.




-4- Kohunlich, l'écrin du site : le palmier "cohune".




-5- Kohunlich, la "plaza de las estelas"


Nous repartons de Kohunlich, sous la pluie persistante, pour le site de Bécan toujours sur "la route du Rio Bec" près de Chicanna. Bécan était une cité importante protégée par des douves qui lui servent aussi à stocker l'eau, qui en font sa caractéristique et seraient à l'origine de son nom.
Le site serait occupé dès 550BC et connaît son apogée vers 250, on ne recense plus de constructions après 830 et le site est abandonné vers 1200


-1- Bécan, une architecture de style "Rio Bec" La structure I.





-2- Bécan, le grand kapokier
Le kapokier (ceiba pentandra) est l'arbre sacré des mayas. C'est l'arbre de vie. L'axe de l'univers maya. La "ceiba" plonge ses racines dans l'inframonde (le Xibalba), sa ramure s'étend vers les différents points cardinaux du ciel, le tronc représente le niveau terrestre et permet de faire communiquer les trois niveaux : ciel, humains et inframonde. Au tronc est associée la couleur verte symbole de fertilité et de vie (niveau humain, surface terrestre); au "Nord" est associée la couleur blanche symbolise l'hiver, le commerce; au "Sud" est associé le jaune qui symbolise le printemps, la guerre, la richesse ; à "l'Est" est associé le rouge qui symbolise l'été et l'agriculture, couleur du sang et du soleil levant ; à "l'Ouest" est associé le noir, symbole de l'automne, de la mort.




-3- Bécan, une allée couverte permettait de passer d'un bâtiment à l'autre, on voit ici le principe de construction de la "voute maya".




-4- Bécan, une architecture de style "Rio Bec" monumentale.




-5- Bécan, une architecture de style "Rio Bec" avec des influences "Chenes".




-6- Bécan, ...quand les arbres s'en mêlent....à  l'attention de Cristan!




Ruines de monuments sous la pluie, vous allez me dire que sur le plan photographique cela ne présente guère d'intérêt...eh oui, d'autant plus que vous les trouveriez facilement sur Internet, bon mais ce n'est qu'un carnet de voyage... et quel dommage qu'elles ne soient pas en relief ! Il faudra que nous pensions à refaire le voyage d'ici 5 ans.

-7- Bécan, masque du dieu solaire maya Kinich Ahau



Dernière édition par Picsel le Mar 19 Jan 2016, 23:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.baladesetjardinsdusud.1cd5.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de voyage de PICSEL   

Revenir en haut Aller en bas
 

Carnet de voyage de PICSEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Carnet de voyage de PICSEL
» Théâtre : Carnet de Voyage - Création Romane - 2011
» [BD/manga] Japan Ai - carnet de voyage
» Louloute - Mai 2010 - Carnet de Voyage sur la Thaïlande
» Carnet de voyage à Séville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GRAPHOMAGE :: ESPACE DES CRÉATEURS D'IMAGES :: LES CARNETS DE VOYAGE, DE REPORTAGE ET DE RENCONTRES DES GRAPHOS-